Paris : parcours artistique pour aveugles et malvoyants

Initiative

Le Théâtre de l’Aquarium, le musée du Louvre, La Colline-théâtre national et le Centre Recherche Théâtre Handicap (CRTH), à Paris, proposent, ce printemps, une programmation au public aveugle et malvoyant, soit deux spectacles, une visite contée du musée du Louvre et une table ronde, le tout entre février et juin, sur le thème « l’art au pouvoir ».

Comme pour la première édition, l’année dernière, ce parcours est rendu possible grâce à des audiodescriptions et l’accompagnement des Souffleurs d’Images du CRTH.

« Le parcours propose une offre culturelle qui fait sens, qui ne s’appuie pas uniquement sur des questions d’accessibilité », fait remarquer Emilie Bougouin, directrice du CRTH. Les spectateurs invalides (une vingtaine par prestation) choisissent la façon dont le parcours sera conté : par audiodescription ou par un Souffleur d’Images.

Le coût d’une audiodescription, en moyenne d’environ 2 500 euros, dépend de la durée du spectacle et de la complexité de la description. Son écriture et sa préparation peuvent prendre une quarantaine d’heures. Il faut y ajouter la rémunération de l’audiodescripteur, ainsi que le coût du matériel. Ces coûts sont à la charge du Théâtre de l’Aquarium. Pour les réduire, des stagiaires sont formés à l’audiodescription.

Les Souffleurs d’Images sont des comédiens ou étudiants formés par le CRTH. Assis auprès du spectateur aveugle ou malvoyant, ils chuchotent, à sa demande les éléments sur les costumes, les décors, les détails, etc. Ils sont présents dans une soixantaine de lieux culturels en Ile-de-France, et répondent aux demandes de visites individuelles.

En France, on compte environ 207 000 aveugles et malvoyants profonds. L’événement devrait être renouvelé l’an prochain.

THOMAS LANDREIN