Festival Marionnettissimo

Informations sur le lieu

Adresse

Toulouse

Site Internet

https://www.marionnettissimo.com

3 petit cochons, Théâtre Magnetic (Belgique), Trois petits cochons un peu paumés construisent leurs maisons près de la forêt. Mais dans la forêt ça sent le sapin car un loup y vit, et il est malin !
L’Escale à Tournefeuille, le samedi 23 novembre à 15 h30, 16 h30 et 21h

Arrivederci, Cie le Clan des songes (Occitanie), Toute son enfance en Italie, Marina Montefusco a vu le linge sécher au soleil et a gardé en mémoire la fascination pour les vêtements jouant et se démenant dans le vent, leurs ombres projetées sur les façades colorées, images fantasmées et fantastiques. Ils paraissaient vivants, chacun avec son histoire, ses petits secrets qu’elle cherchait à deviner, comme une intrusion discrète dans les vies de leurs propriétaires…
L’Escale à Tournefeuille, dimanche 24 novembre à 15 h et 18 h et mardi 26 novembre à 10 h et 14 h 30

Barbe à rats, Cie A (Pays de la Loire), Des objets sur du sable, deux comédiennes en ciré : voilà comment la compagnie À nous invite à plonger dans l’univers de la chanteuse Barbara.
Médiathèque à Tournefeuille, le samedi 23 novembre à 16 h, 16 h30, 17 h, 18 h15, 18 h45, 19 h15 et 19 h 45,

Ces jours bleus, Accidental Company (Occitanie/Espagne), Dans la poche de son manteau, on a retrouvé un papier sur lequel était écrit « Estos dias azules y este sol de la infancia » (« Ces jours bleus et le soleil de l’enfance »).
C’est le dernier vers écrit par Antonio Machado, enfant rêveur, penseur humaniste, voyageur silencieux et enfin grand poète espagnol.
A l’instituto Cervantès à Toulouse le samedi 23 novembre à 16 h,

Du balai! Cie La Bobêche (Occitanie), C’est l’histoire d’un balayeur de rue, bougon et renfrogné, et d’un habitant de la rue, rêveur et rieur. Ils vont se rencontrer, se chercher, tenter de s’apprivoiser… De l’apparente banalité de l’histoire transparaissent l’humanité, la poésie, et ces petits riens qui transforment, lorsqu’on le veut bien, nos quotidiens en fête.
Au Théâtre du Grand Rond à Toulouse, le mercredi 20 novembre à 15 h et samedi 23 novembre à 15 h,  à la médiathèque à Tournefeuille, dimanche 24 novembre à 10 h 30 et 17h, au Petit Carré d’Art à Saint Affrique, le mercredi 27 novembre à 16 h 30,

Impro Marionnette, Voilà un an que des improvisateurs et des marionnettistes ont décidé de se lancer dans l’aventure de l’impro-marionnette ! Un étonnant mélange entre deux disciplines qui se rencontrent et s’apprivoisent, entre deux univers faits pour fusionner. Comédiens, improvisateurs, marionnettistes, deviennent pour l’occasion des « bateleurs » prêts à affronter les thèmes donnés par le public et tirés au sort par un meneur de jeu intransigeant. Ces aventuriers de l’improvisation prendront possession du parvis de L’Escale, le jour du marché, pour faire partager leur expérience, venez les encourager !
Sur le parvis de l’Escale à Tounefeuille, le dimanche 24 novembre à 11 h et 12 h,

Je parle à mes objets lorsqu’ils sont tristes, Cie Monsieur le Directeur (Occitanie),Un homme est en compagnie d’un mannequin. Il parle et s’agite, créé la vie autour d’elle. Leur intimité s’avère tour à tour absurde, humoristique, touchante, dérangeante… Des situations drôles ou poétique, dont émane une certaine violence. D’où vient-elle ? Que raconte-t-elle de nous ?
Ce mannequin, femme-objet, objet de désir, de fantasmes, devient par son inertie l’élément déclencheur des états de cet homme, qu’il exprime à travers des chorégraphies à la corde époustouflantes, de la musique live et des textes saisissants.
A l’Escale à Tournefeuille, le vendredi 22 novembre à 21 h,

La conquête, Cie A (Pays de la Loire), De la tôle, des sacs de café, et des radios vintage : le décor est planté.
La Conquête explore les grands ressorts de la colonisation et en questionne les stigmates sur notre société actuelle par le biais du théâtre d’objets et du corps-castelet. Dérision, humour grinçant et ton aigre doux, on peut rire de tout non ? Même de nous.
Car chacun.e a en héritage un passé colonial qui résonne toujours, que nous soyons issus d’un pays colonisateur ou colonisé.
A l’agité à Tournefeuille, le vendredi 22 novembre à 14 h 30 et 19 h 30

La perruque d’Andy Warhol, Cie La Mandale (Occitanie), La Perruque d’Andy Warhol, c’est un réseau anonyme et secret qui décide de s’attaquer au capital visibilité des stars « célèbres pour leur célébrité » et de leur voler leur image. C’est une histoire d’enlèvement, d’assaut et de pillage, une sorte de “robindesboiserie” où la popularité est redistribuée… Une histoire de pirates de canapé, de révolte des perdant·e·s se battant contre leur propre insignifiance, contre le fait de n’être “qu’eux-mêmes”.
Au théâtre du Grand Rond, le mardi 19 novembre à 21 h, mercredi 20 novembre à 21 h, jeudi 21 novembre à 21 h, vendredi 22 novembre à 21 h, samedi 23 novembre à 21 h, et à l’Escale à Tournefeuille, le dimanche 24 novembre à 16 h 45, 

La petite fille aux allumettes, Cie Karyatides (Belgique), Sur un mode burlesque, un personnage outré nous raconte l’histoire d’une jeune fille qu’elle a bien connue : la petite marchande d’allumettes du fameux conte. Aussi pathétique que son héroïne, l’actrice parvient à susciter un étrange mélange de rire, d’émotion, de pitié et de révolte !
Le Studio à Tournefeuille, samedi 23 novembre à 15 h et 19 h 15,

La petite fille et le corbeau, Cie Mouka (Nouvelle-Aquitaine), C’est l’histoire d’une rencontre un jour de printemps : celle d’une petite fille et d’un corbeau qui ont en commun d’avoir connu le deuil. Mais, attendez, il reste au corbeau encore un œuf à couver !
A Odyssud à Blagnac, le jeudi 21 novembre à 10h, 14 h 15 , vendredi 22 novembre à 10 h et 14 h 15, samedi 23 novembre à 17 h. Le Studio à Tournefeuille, dimanche 24 novembre à 11 h 30 et à 16 h,

Le fil qui nous lie, Ma petite compagnie (Occitanie), Hommage d’une comédienne à sa famille d’origine espagnole et à son pays. Le spectacle, minimaliste et intimiste, nous emmène en Espagne au début du siècle dernier pour dépoussiérer les souvenirs avant qu’ils ne s’effritent.
Au Théâtre du Grand Rond, le mardi 19 novembre à 19 h, mercredi 20 novembre à 19 h, jeudi 21 novembre à 19 h, vendredi 22 novembre à 19 h, samedi 23 novembre à 19h.

Le pique nique, Cie Karyatides (Belgique), Il est roi, elle est reine, ils sont géants. Pour tromper l’ennui dû à leur rang, ils s’en vont pique-niquer sur leurs terres. Mais, ballonnés par les excès, ils ne s’attendent pas le moins du monde à ce qui va voir le jour… Nous plongeons dans un Moyen-Âge approximatif, ponctué d’allusions contemporaines, où l’on parle un français pas toujours irréprochable, où l’on accouche d’enfants portés 11 mois, où l’on voit des petites personnes à croquer, où l’on avale et recrache des choses pas très comestibles, et où l’on boit cul sec !
Le studio à Tournefeuille, samedi 23 novembre à 16 h et 17 h 30.

Nos fantômes, Cie Tactac (Occitanie), Comment rajeunir une tragédie shakespearienne ? Un tyrannosaure made in china, Clément Montagnier et Thomas Michel sur un plateau !
Nous pénétrons dans le monde d’un jeune adolescent un brin foutraque qui se réfugie dans son grenier afin d’échapper au monde imposé par les adultes…
Deux échelles se confrontent, se mêlent et s’entrecroisent : celle d’un adolescent qui se bat avec l’absence d’un père, et celle de Hamlet, qui se bat pour retrouver l’honneur du sien, Roi du Danemark assassiné.
L’Agité à Tournefeuille, samedi 23 novembre à 20 h 15

Petit détail, Cie Rouges Les Anges (Occitanie), Un chauffeur de camion transporte une cargaison un peu particulière. Soudain, il s’arrête, ouvre les portes arrières de son véhicule pour nous offrir un arc en ciel de couleurs : une nuée d’oiseaux aux plumages chatoyants prend son envol. Tous ? Non ! Un petit oiseau noir reste caché là. Le conducteur va alors tout faire pour que cet être timide puisse lui aussi, découvrir l’immensité du ciel.
Espace Job à Toulouse, mercredi 20 novembre à 10 h, 15 h, et jeudi 21 novembre à 13 h 45 et 15 h 15

Promenons-nous dans les boîtes, Cie Nanoua (Nouvelle-Aquitaine), Une joyeuse joueuse nous emmène en balade dans la forêt de nos imaginaires et ouvre ses boîtes, dont surgissent des mondes, des univers qui nous invitent à la rêverie, à poser un regard sans frontière sur nos natures singulières.
Espace Bonnefoy à Toulouse, mardi 19 novembre à 10 h et 14 h 30, La maison de la Terre à Poucharramet, vendredi 22 novembre à 17 h 30, Au Foyer des Aînés à Tournefeuille, le samedi 23 novembre à 10 h , 11 h 30 et 16 h,

Saperlipopette, Cie Ultima Thule en Co-création avec une tribu (Belgique), Dans sa chambre et dans sa tête, un vieil homme reste immobile. Il vit ses jours en noir et gris, il respire doucement, il ne souffle mot. Les portes bien fermées et les persiennes baissées, son cœur verrouillé. Et pas de plans ni de rêves, car avec demain, on ne sait jamais…  Soudainement, une petite fille se trouve devant sa porte. Elle est joueuse, folâtre, étourdie, pleine de feu et de couleurs, étincelante. Pour elle, il n’y a que demain. Elle le prend par la main. Là où l’imagination allège la perte.
Au Centre Culturel des Mazades à Toulouse, le samedi 23 novembre à 17 h.

Soleil couchant, tof théâtre (Belgique), Dans la douceur d’une fin de journée ensoleillée, un homme prépare avec entrain sa dernière oeuvre… Sans un mot, il nous parle du temps qui passe, de ce qui se casse et ce qui se perd… Un geste rappelle un souvenir, un souvenir entraîne un soupir. Un ultime toast à la vie et une journée qui s’éteint.
A l’espace job à Toulouse, le vendredi 22 novembre à 20 h 30 et à l’Agité à Tournefeuille, le dimanche 24 novembre à 19 h30,

Transit, Théâtre pour 2 mains (Pays de la Loire), Du sol au plafond, de larges bandes de papiers n’attendent que d’être noircies, dans l’air résonne un vieux rock entraînant. Dans son atelier de peintre, une femme retrouve des images de son enfance. Ces souvenirs convoquent tout à coup la petite fille qu’elle a été, celle qui tape du pied, qui veut savoir, comprendre, apprendre, être aimée, grandir…
Le Kiwi Centre culturel à Ramonville, mardi 19 novembre à 10 h , 14 h 30 et 18 h.

Turing test, Cie Nokill (Occitanie),Quel rapport l’humain entretient-il avec les machines qu’il crée ? Dans un laboratoire, trois chercheurs développent une créature capable de passer le test de Turing, une machine impossible à différencier d’un être humain. Des robots empreints de la même poésie que leurs créateurs, pour une plongée dans l’imaginaire et le quotidien de ce laboratoire foisonnant et étonnant. Trois savants fou, un brin mélomanes, nous entraînent dans un monde gouverné par l’intelligence artificielle, et laisse le public juge de l’aptitude de ces robots à passer le test.
Espace Bonnefoy à Toulouse, le vendredi 22 novembre à 20 h30,

Vent Debout, Cie des fourmis dans la lanterne (Hauts de France), Une petite fille au corps de bloc-notes vit dans un monde en papier, d’une blancheur immaculée, soumis au vent puissant et capricieux, qui impose le silence. Un jour, une bourrasque plus forte que les autres l’envoie valser au-delà des frontières…
Elle atterrit dans un monde fait de brouillons, de fresques, de mots colorés, teintés de joyeuses idées, où l’on peut écrire sa vie comme on l’entend.
La halle aux grains à Samatan, le mercredi 20 novembre à 11 h et 15 h, Foyer des Aînés à Tournefeuille, le dimanche 24 novembre à 14 h 30 et 18 h 15.

Waldeinsamkeit, Benjamin Verdonck, Lucas Van Haesbroeck (Belgique), À la frontière du spectacle vivant et des arts plastiques, Benjamin Verdonck propose un univers fascinant dans lequel aucun personnage n’apparaît, aucun objet n’est manipulé, aucune allusion à la présence de l’être humain : c’est l’outil scénographique qui en est le personnage principal. Le pur jeu des formes entre elles, soutenu par un superbe univers musical, nous évoque une certaine vie végétale ou animale. Un travail sophistiqué de lumières vient renforcer les incessants mouvements, jeux de profondeurs, illusions d’optiques se fondant les unes dans les autres.
L’Escale à Tournefeuille, le samedi 23 novembre à 17 h , 17 h 30 , 19 h 30 et 20 h 30.

Ame nomade, Magali Chouinard (Belgique), Dans un univers en noir et blanc, l’artiste québécoise Magali Chouinard tisse, dessine et manipule des fragments de contes nés autour d’une figure féminine presque légendaire. Tantôt enfant élevée par des loups, tantôt jeune femme énergique et téméraire, tantôt vieille femme mélancolique…
Sur un rideau blanc se mélangent les énergies, des existences se renouvellent, se régénèrent. Un monde totalement intimiste, visionnaire et regorgeant de symboles ancestraux, un saut dans l’obscurité profonde où l’on retient son souffle.
L’Escale à Tournefeuille, le jeudi 21 novembre à 21 h.

Demander un soufflage

  • Vous souhaitez assister à un spectacle joué dans cette salle ou ce lieu
  • Vous avez déjà réservé votre billet dans cette salle ou ce lieu
  • Votre spectacle a lieu dans au moins 15 jours (Nous ne pouvons pas organiser un soufflage dans un délai trop court)
Demander un soufflage