Nuit Blanche 2019 à la Villette

Le 5 octobre prochain, Nuit Blanche envahit à nouveau les rues de Paris !
La capitale sera transformée par des installations et performances d’art contemporain. À cette occasion, le service Souffleurs d’Images vous invite à une sortie de groupe particulière à la Villette.

La visite commencera dès 19 h, par la découverte de « Thanks for Nothing »  de Michelangelo Pistoletto, Luc Jacquet, Tomas Saraceno et Parti Poétique Exposition, à la Cité des Sciences et de l’industrie. Leur projet intitulé « Le Troisième Paradis » sensibilise aux enjeux environnementaux à travers l’art. Sur le parvis de la cité, une installation immersive de Luc Jacquet propose d’écouter dans le noir la fonte des glaces. Plus loin, l’association Parti Poétique a installé une forêt de 365 arbres et invite le public à prendre connaissance des enjeux de l’agriculture urbaine et à participer à des ateliers de plantation. L’artiste Tomas Saraceno propose de son côté un workshop autour de « l’Aerocène », un projet communautaire visant l’harmonie entre les humains et les éléments de la planète. L’artiste Michelangelo Pistoletto promènera, par ailleurs, sa célèbre sphère de journaux compressés, métaphore d’un présent en mouvement. En clôture de Nuit Blanche, il propose à mille personnes de participer à de sa performance « Le Troisième Paradis ». Des films sur l’environnement sont également projetés dans le hall du bâtiment.

Ensuite, nous nous dirigerons vers le canal de l’ourcq pour découvrir une installation, performance le « Radeau paysage » de Ronan Masson. Dans le calme de la nuit, une forme dérive sur le canal, ses facettes reflétant lumières, étoiles et silhouettes. Le Radeau-Paysage est une embarcation en miroirs qui triangule d’une rive à l’autre, disparaissant à fleur d’eau. Ses surfaces réfléchissantes renvoient aux regardeurs les images du paysage, son glissement s’accompagne de sonorités collectées dans la nature et retravaillées en direct.

Puis, en fonction des envies, nous pourrons faire un tour par le Théâtre Paris Villette et assister à une performance radio, théâtre, mélangeant textes écrits et improvisations, créations sonores live et musiques diffusées, images en direct et archives ; EPOC est un ovni porté par une vingtaine de personnes sur scène (comédiens, musiciens, vrais conférenciers, faux artistes). Pour Nuit Blanche, artistes et invités d’un soir nous plongent dans les « mouvements » : littéraire, planétaire, politique ou sexuel…

Ou alors, nous pourrons nous transformer en architecte pour manipuler en montant et démontant des cerceaux légers. Au croisement de l’architecture, de l’œuvre d’art et du design, le projet « Musée sans bâtiment » de Yona Friedman laisse une large part à l’improvisation et éveille la créativité des usagers. L’architecture se fait moins autoritaire pour devenir éphémère, participative et démocratique. En employant des matériaux peu coûteux et facilement déplaçables, l’artiste dénonce la rigidité et la lourdeur des bâtiments historiques. Il leur préfère des architectures mouvantes s’accordant aux contextes et par extension aux évolutions des sociétés.

Ou encore, découvrir ce qu’il s’est passé le 30 août 1991 à Tokyo,

Ou écoute de la musique à la Folie Numérique, faire un tour à la Philharmonie…

Un programme riche qui se construira au fil de la visite, en fonction de vos envies.
Visite gratuite dans la limite des places disponibles et sur inscription au 01 42 74 17 87, en écrivant à contact@souffleurs.org ou en se connectant à www.souffleurs.org

Date de l'évènement : 5 octobre 2019

Exposition Toulouse Lautrec Résolument moderne au Grand Palais

La prochaine sortie de groupe vous emmène sur les traces de Toulouse Lautrec, le mardi 15 octobre à partir de 14 h à la RMN Grand Palais.

Gratuit, dans la limite des places disponibles et sur inscription auprès du service Souffleurs d’Images, à contact@souffleurs.org

Depuis 1992, date de la dernière rétrospective française de l’artiste, plusieurs expositions ont exploré les attaches de l’oeuvre de Toulouse-Lautrec avec la « culture de Montmartre ».

Cette approche a réduit la portée d’un artiste dont l’œuvre offre un panorama plus large.

L’exposition du Grand Palais – qui réunit environ 200 oeuvres – veut, à la fois, réinscrire l’artiste et dégager sa singularité. 

Si l’artiste a merveilleusement représenté l’électricité de la nuit parisienne et ses plaisirs, il ambitionne de traduire la réalité de la société contemporaine dans tous ses aspects, jusqu’aux moins convenables.

L’exposition montre enfin comment cet aristocrate du Languedoc, soucieux de réussir, a imposé son regard lucide, grave et drôle au Paris des années 1890 et pourquoi Toulouse-Lautrec s’inscrit comme un précurseur de mouvements d’avant-garde du 20e siècle, comme le futurisme.

Découvrez qui est Toulouse Lautrec en 10 dates : https://www.grandpalais.fr/fr/article/qui-est-henri-de-toulouse-lautrec


Date de l'évènement : 15 octobre 2019